Découverte du Fleurie 2007

Offrons-nous une escapade dans le pays du beaujolais.

Tout d’abord, pourquoi ce nom? Pour la petite histoire, cette région doit son nom à la maison des Beaujeu dont on retrouve la trace avec le premier seigneur, Bérard, aux alentours de 950. De 1400 à 1527, les terres beaujolaises échoient aux Bourbon. En 1473, Pierre de Bourbon épouse Anne de France, fille de Louis XI. Celle-ci se fait appeler Anne de Beaujeu puis, devenue Régente du royaume de France en 1483, elle donne ses armes à Villefranche en 1514 et la nomme capitale du Beaujolais. Allons maintenant visiter cette région…

Lire la suite

Découverte du Crozes Hermitage 2009

Située à 3km de Tain l’Hermitage, la commune  Crozes-Hermitage a donné son nom à l’appellation Crozes-Hermitage. Nous partons donc à la découverte d’une village où l’église Notre Dame (ancien prieuré) nous invite à lever les yeux aux cieux vers la statue de la Vierge Marie qui domine le village. Pour la petite histoire, cette statue a été réalisée en souvenir de la guerre de 1944 par les habitants pour la remercier  de les avoir protégés contre les bombardements. Après des boucles de randonnées à vélo ou à pied (le meilleur moyen de découvrir la région) nous passons devant le Belvédère Pierre Aiguille qui se situe sur un ilôt granitique. Cette appellation jouie d’un climat tempéré avec pour principale caractéristique un vent quasi permanent: le Mistral. Pour le climat, nous pourrons profiter d’agréables étés chauds et secs (une moyenne de 20 °C). En hiver, il faut s’attendre au froid ( une moyenne de 3,5 degrés). Côté pluviométrie, les pluies sont plus fortes l’été (environ 430 mm).  Cette appellation septentrionale bénéficie d’un terroir évoluant sur des coteaux granitiques du nord aux terrasses de galets roulés et de lœss ( roche sédimentaire) au sud. Ceci peut influencer sur les cépages (syrah, marsanne et roussanne) que nous allons retrouver dans le domaine de Yann Chave. Ce vigneron a tenu à reprendre les vignes de ses parents pour les travailler. Aujourd’hui, il réussi à produire des vins étonnants.

Le Château Fonroque, entre tradition et attachement familial…

6.12.10 | Par Christopher Renvoisé

En route pour notre tour de France des domaines MeilleursVinsBio.com ! Une occasion de découvrir le domaine d’un de nos vignerons et de lui rendre une petite visite. Immersion au cœur du Château Fonroque en compagnie d’Alain Moueix !

pancarte chateau fonroque

Bienvenue au Domaine!

Le Domaine Fonroque s’étend sur 20 hectares au nord-ouest de Saint-Emilion. Les voisins sont plutôt sympa… il s’agit de grands crus classés comme le Château Laniote, le Château Cap de Mourlin, ou encore le Château Clos Fourtet. Mais revenons un peu sur l’histoire du Domaine Fonroque qui conjugue tradition et attachement familial depuis près de 80 ans. Acquis en 1931 par Jean et Adèle Moueix (les arrières grands parents d’Alain), le Château a toujours été une exploitation à vocation viticole. C’est le « berceau de la famille ». Les générations se succèdent et la qualité du vin produit est toujours au centre des préoccupations. Entretien du vignoble, gestion méticuleuse des fûts, rigueur des assemblages, vinification assise sur une conduite du vignoble prenant en compte les équilibres fondamentaux… tout est réuni pour donner naissance à des grands crus de qualité.
Le respect de son domaine…

chai
Cette qualité produite, Alain la doit également au respect qu’il accorde à son domaine. Grâce à sa formation d’ingénieur-œnologue et enrichi d’expériences viti-vinicoles en France et à l’étranger, il a fait le choix réfléchi du passage au « bio » pour le Château Fonroque, ceci dès 2002. Le contrôle pour certification débutera en 2003. En 2005, l’ensemble du vignoble passe  à la biodynamie (mise en place progressivement depuis 2002). « Ce mode cultural apporte plus de cohérence à son engagement vers une viticulture écologique et qualitative. La biodynamie est un état d’esprit qui cherche à respecter le vivant. Celle-ci  fait prendre conscience du potentiel de son vignoble et permet de mieux l’exprimer » confie Alain.
Une demande de certification pour l’Agriculture Biologique a été lancée en 2003 et la récolte 2006 se voit être certifiée « AB » (Agriculture Biologique). Fonroque adhère au Syndicat de Vignerons en Biodynamie « BIODYVIN », à partir de 2005.

…quelque soit la saison


fleurs vigne fonroque
Saison après saison, la vigne demande de l’attention et une écoute particulière : un ensemble naturel traité avec respect et application. Les vendanges (effectuées à la main, en cagettes) sont terminées depuis un mois et demi et la vigne demande soin et repos : c’est la période idéale pour apporter au sol les éléments nécessaires pour éviter toute carence lors de la prochaine croissance de la vigne (apport de composts, utilisation de couverts végétaux).
Pour cela, le compost « Maria Thun » encourage les processus de décomposition dans les sols pendant l’hiver. Il favorise la vie microbienne et la formation du complexe argilo-humique, opération déterminante d’une croissance harmonieuse et d’une maîtrise des rendements, clés essentielles de la bonne qualité des raisins.

Le grand cru Chateau Fonroque 2007


Parmi les grands vins présents dans la cave du domaine, le grand cru Chateau Fonroque 2007 trouve une place d’honneur. Sélectionné par Antoine Pétrus pour sa qualité et le charme du fruit qu’il procure, ce grand cru classé St Emilion est disponible sur le site MeilleursVinsBio.com qui nous pouvez se passer d’un tel produit.
En savoir plus : présentation du Domaine sur www.chateaufonroque.com
Vidéo de présentation du château Fonroque
Chateau Fonroque
envoyé par Meilleursvinsbio.

Michel Chapoutier : créateur de vins…bio

29.03.10 | Par Evelyne Malnic

C’est un vibrant hommage au créateur de vins vedette de la Vallée du Rhône, et  à la star mondiale de la biodynamie, que rend ce  ouvrage magnifique,  signé Jean-Charles Chapuizet, Michel Chapoutier (Editions Minerva, 2009, 49.00 € , Collection : Les créateurs du vin).Une première partie retrace la vie de Michel, depuis son arrivée au domaine en 1990, à l’âge de 26 ans. Domaine qu’il relève, transforme, modernise, grâce à  des convictions très fortes – qu’illustrent la mise en pratique d’une viticulture biodynamique exigeante et la recherche d’une expression authentique de chaque terroir -, jusqu’à le porter au firmament des grands vins français. Les vins à l’étiquette en braille sont célèbres dans le monde entier et s’arrachent à prix d’or.

Les superbes photos de Patrick Leclerc racontent, elles aussi, à leur manière, l’homme, son amour de la vigne, ses convictions, son inlassable curiosité, son travail, ses passions, ses  multiples engagements – pour son domaine mais pas seulement, il milite également de nombreuses institutions professionnelles, représentant de Slow Food, membre du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, créateur du concours national des élèves sommeliers, de l’association Vin et Santé Drôme-Ardèche).

La dernière partie de l’ouvrage est consacrée à la dégustation par le très médiatique duo de dégustateurs, Michel Bettane et Thierry Desseauve, de tous les vins millésimés créés par Michel Chapoutier himself.

Une plongée dans l’univers de Michel Chapoutier, sensuelle,  passionnée et passionnante.

Vos papilles sont en éveil ? Vous retrouverez quelques-unes de ses meilleures cuvées dans la sélection Meilleursvinsbio.com

 

Pour pénétrer l’univers de Michel Chapoutier :www.chapoutier.com

Le domaine Cazes : 1er prix national de l’œnotourisme 2009

4.02.10 | Par Evelyne Malnic

 

Logo du prix national de l'oenotourismeCréé en 2009, le 1er prix national de l’œnotourisme  – catégorie mise en valeur d’un caveau ou d’un site viticole – a été décerné à la maison Cazes. Devant 259 autres domaines. Cazes ? Ca ne vous dit rien ?   Rattrapons immédiatement cette lacune. Avec ses 220 ha, c’est le plus grand vignoble en bio et biodynamie de France.  Une figure majeure du bio dans la Languedoc-Roussillon.

Bio de l’assiette au verre

Visant à «  distinguer une démarche individuelle  contribuant à la promotion de l’œnotourisme », le prix récompense en fait  « La table d’Aimé »,  un restaurant situé sur le domaine, où les menus sont composés en majorité de produits bio et où les vins, ceux de la maison, vins de pays des côtes catalanes, côtes-du-roussillon… jusqu’au  vin phare de la maison, le Rivesaltes Aimé Cazes,  sont servis au verre ou en bouteille. Dans l’ambiance chaleureuse des mas catalans.

 

En plein cœur du Roussillon

Envie de vous ressourcer ?  Envie de participer à des événements autour du vin (stages de dégustation, journées thématiques, visites du vignoble…) ? Envie de rencontrer des gens authentiques, passionnés ?   Située en plein cœur du Roussillon, à Rivesaltes exactement, cette adresse est pour vous.

Pour en savoir plus, visitez le site du domaine Cazes : www.cazes.rivesaltes.com

Angers capitale du bio

27.01.10 | Par Evelyne Malnic

Ce sont deux grandes manifestations dédiées aux vins qui se dérouleront à Angers en cette fin de semaine. Mais pour professionnels seulement.  Et ce n’est  pas parce que ces salons  sont professionnels, que vous ne devriez pas connaître leur existence. Ils témoignent de la vitalité du petit monde du vin bio en France. 

L’association « Le renouveau des appellations »

Créée par Nicolas Joly (pour ceux qui ne le connaissent pas un portrait lui sera consacré sur le site, et ses vins figureront dans la sélection Meilleursvinsbio. Com), l’association tient salon, les samedis 30 et dimanche 31 janvier dans les Greniers Saint-Jean.  Il  accueillera 176 vignerons  de France, d’Espagne et d’Italie.

Au programme : dégustations et conférence

 

Pour en savoir plus : www.

La Dive bouteille

Dans le prestigieux château de Brezé, le salon Dive bouteille (11e édition) célèbre les » vins nature ». Normalement on ne devrait pas vous en parler. Mais comme de nombreux vignerons BIO ET CERTIFIES ont choisi d’être présents. Le mélange des genres est toujours dommageable pour le consommateur comme pour le visiteur, même professionnel. Mais c’est le choix des vignerons d’y être présents. Respectons leur choix. Ne soyons pas plus « bios » qu’eux.

Bon à savoir repris en 2009 par Arnaud et Yves Lambert, le vignoble du  domaine du Château de Brezé a choisi de se convertir à la culture biologique. Domaine à suivre donc.