• Certifié Agriculture Biologique
  • Vin végétalien
  • Vin sans sulfites ajoutés
  • Vin Sélection Meilleurs Vins Bio
Clos Lapeyre - La Magendia 2013 - Jurançon

Clos Lapeyre - La Magendia 2013 - Jurançon

Vin Blanc
2013
Clos Lapeyre
Sud-ouest
Frais de port gratuits à partir de 250€
Possibilité de livraison en 3h à Paris, par coursiers.

Prix malin : 22,41 € remise de 10% dès 6 bouteilles (de même vin ou de vins differents)

24,90 €
En stock

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 497 points de fidélité. Votre panier totalisera 497 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,99 €.

Meilleurs vins bio : des prix justes et équitables. Une garantie satisfait ou remboursé d’un mois !

Commentaire de dégustation de Jean-Baptiste Klein:

 

"La cuvée "Majeure" du domaine, sélection ultime de Petit Manseng passerillés longuement. Harmonie parfaite entre des arômes riches et suaves de miel et de vanille associés à une fraîcheur délicatement citronnées. Un régal à tout âge."


La magie du passerillage dans un liquoreux de caractère


La robe de la Magendia 2012 se pare d’or clair aux reflets dorés. Sa viscosité apparente révèle la richesse des sucres toujours présents dans la bouteille. Entre finesse et concentration, le nez est un régal à lui tout seul avec des notes de miel, d’ananas confit, de mangue rôtie. En aérant légèrement, viennent des touches de fleur d’oranger et de pâte feuilletée.

 

En bouche affleurent encore la poire pochée, la rhubarbe et les truffes blanches. L’attaque est soulignée par quelques sucres résiduels bien intégrés qui taquinent la fraîcheur typique du petit manseng, ce cépage blanc caractéristique du Jurançon, que l’on cultivait déjà en Béarn au temps d’Henri IV.

 

La puissance est de mise dans ce flacon de La Magendia 2012 qui saura se conserver pendant les deux prochaines décennies. La finale laisse une impression aussi fraîche qu’équilibrée, décidément magique.


Même sans grande expérience, chacun peut s’amuser à identifier cette note d'arôme de miel.



Le vigneron

Jean-Bernard Larrieu est un homme dédié aux goûts. Il forme ses équipes de vendangeurs, aussi bien que ses deux filles à la dégustation des raisins.


Titulaire d’un BTS en viticulture et oenologie obtenu il y a quinze ans, ce vigneron est convaincu que le vin doit se faire dans le respect des traditions. L’agriculture biologique est donc avant tout une démarche qualitative, une manière normale de cultiver des raisins.

Le domaine

Officiellement en agriculture biologique depuis 2005, ce domaine de 17 hectares où poussaient encore des fraisiers à l’époque du père et du grand-père Larrieu est aujourd’hui entièrement consacré à la vigne.


Le Clos Lapeyre se démarque par un penchant prononcé pour le cépage petit manseng, qui occupe 60 % des surfaces et compose à lui seul plusieurs des cuvées, aussi bien en sec qu’en moelleux. Il apporte, par son acidité, un bel équilibre aux vins moelleux.

 

Encensée par la presse et les guides de vins, l’exploitation se compte parmi les meilleures de l’appellation Jurançon.


Certification
 : Qualité France
Mention 
: AB

 

"Jean-Bernard Larrieu fait partie de l'élite des vignerons de Jurançon, appellation qui a de la chance avec ses meilleurs producteurs. Il pratique une viticulture très propre et vinifie habilement les secs et les liquoreux. À leur meilleur, le bouquet de ses vins développe puissamment les arômes de truffe blanche ou noire (selon les millésimes) propres aux terroirs de La-Chapelle-de-Rousses, les plus originaux du secteur. Ses vins blancs secs se distinguent de la plupart par leur vigueur et leur puissant goût de terroir. Mais ce ne sont pas des vins « primeurs »." Le Guide Bettane & Dessauve des vins de France 2014.

Tout sur ce vin

Terroir : sur le haut des coteaux dans leur partie la plus ventilée, à 400 m d’altitude. Les sols sont argilo-siliceux, sur une roche mère formée de poudingues (galets calcaires), qui favorisent le drainage des sols. Le terroir est soumis à une pluviosité élevée, liée à la proximité de l’océan Atlantique (à 100 km) et des Pyrénées (à 40 km).

 

Culture : 100% petit manseng pour cette cuvée. Ces raisins donnent une grappe très aérée favorable au passerillage. Le passerillage, l’étape de déshydratation lente et naturelle des baies pour élaborer des vins moelleux, est facilitée par le vent du sud, le « Balagùer » qui souffle à la fin de l’été. Les raisins très mûrs sont récoltés très secs, à la main. Il faut 2 kilos et demi de raisins pour produire un litre de La Magendia, terme qui signifie « le meilleur » en occitan. Faibles rendements entre 10 et 20 hectolitres par hectare.

 

Vinification : pressurage lent des rafles entières, léger débourbage, levures indigènes, fermentation alcoolique sur lies pendant 6 mois en fût (entre 2 et 10 ans d’âge), mise en cuve pendant encore un an lors de l’arrivée de la nouvelle vendange, avant la mise en bouteille l’année suivante. Vendanges manuelles.

 

Un peu de technique

Les raisins passerillés sont cueillis en novembre, généralement en deux, trois ou quatre tries ; les dernières ont lieu certaines années en décembre. Les grains dorés et roussis sont alors flétris en partie, ils ont perdu une partie de leur eau. Les autres constituants, notamment les sucres et l’acidité, se concentrent grâce au beau temps et à l'action des vents chauds du Sud : c’est le mystère du passerillage. Le pressurage se fait alors en cycle long, le jus est plus difficile à extraire. Les fermentations en fûts peuvent durer de 2 à 3 mois, l’élevage de 12 à 18 mois.


Collage léger avec un peu de bentonite
Degré alcoolique : 12 %

Accords mets et vins

Un vin généreux assorti à une cuisine suave au miel et aux épices.


Quelques accords parfaits :
Classique : Tarte tatin accompagné de glace au caramel et beurre salée
Détonnant : Quasi de veau confit à la cardamome.
Végétarienne : Cake à l’orange amère et au miel de lavande.

 

Conseils de service et de garde :
Température de service : 8° C.
Type de service : mettre en carafe pour un maximum d’élégance et de finesse tactile.  
Temps de garde : il patientera sagement dans votre cave pendant 20 à 30 ans.
Apogée : 2020, mais il peut se consommer dès à présent.